Afin d’obtenir un retour sur investissement plus rapide, vous avez décidé de confier vos premières campagnes d’Inbound Marketing à un partenaire. Mais dans cette jungle que représente le web, les prestataires possibles sont nombreux. Il est donc difficile de trouver la bonne aiguille dans cette botte de foin. Gtec vous révèle 10 critères pour vous aider dans votre choix final.  

 

Critère n°1- Choisissez un expert de l’IT

Vous le savez, le secteur de l’IT est très spécifique avec un vocabulaire bien particulier. Choisissez quelqu’un qui parle IT ou les premiers mois risquent de doucher les espoirs de votre hiérarchie et de vos commerciaux. Construire un white paper sur un logiciel Métier ou sur une problématique de Data Management ne demande pas exactement les mêmes compétences qu’écrire un article sur une paire de chaussures.   

 

Critère n°2 – Expert de l’Inbound

Vous cherchez clairement un partenaire de confiance pour déployer une stratégie d’Inbound Marketing. Vous ne pouvez donc pas vous contenter d’une agence de communication classique. Ce partenaire potentiel parle-t-il d’Inbound Marketing ou a-t-il déjà mis en place plusieurs stratégies réussies ? Vous devez chercher dans son expérience des références valables et si possible des preuves de résultats obtenus.

 

Critère n°3 – Vérifiez les éventuels coûts cachés

La proposition chiffrée de votre prestataire est-elle détaillée ? A-t-il inclut les coûts des logiciels de marketing automation ? Supporte-t-il ces charges ou vous incombent-elles ? Veillez à recevoir une estimation la plus précise possible pour éviter les mauvaises surprises. N’hésitez pas à poser des questions sur sa proposition tarifaire et sur les éventuels coûts pouvant intervenir après la signature du contrat.

 

Critère n°4 – Votre agence inbound marketing est-elle agile ?

On entend beaucoup parler d’agilité, notamment depuis le développement de la gestion de projet en méthode agile. Celle-ci est donc devenue un critère clé pour choisir son partenaire. Cependant, quand vous recherchez un partenaire agile, ne vous limitez pas à la gestion de projet. Assurez-vous qu’une fois le contrat signé, sa prestation est adaptable. Imaginons que le contrat vous propose une success story mensuelle, mais qu’il vous manque la référence adéquate sur une campagne : pourra-t-il vous proposer un autre type de contenu impactant pour votre persona à la place (Infographie, e-book, etc.) ? En effet, les supports doivent s’adapter aux cibles et non l’inverse. Cela demande de la part de votre partenaire une certaine agilité. Il doit savoir s’adapter aux besoins et aux cibles au fur et à mesure des campagnes.

 

Critère n°5 – Est-il force de proposition ?

Il se peut que vous ne cherchiez qu’un opérationnel par manque de temps pour réaliser certaines tâches. Même si cela est votre objectif principal, veillez à choisir un partenaire qui soit force de propositions. En effet après la mise en place de plusieurs campagnes, il sera nécessaire de s’adapter et de développer de nouvelles actions. C’est à ce moment là que son expérience et ses idées novatrices vous seront utiles. N’hésitez pas à faire appel à son imagination pour vous challenger et pour mener plus loin vos projets.

 

Critère n°6 – Quelle est sa méthodologie ?  

Avant même de vous renseigner sur ses processus, vérifiez si sa manière de travailler est méthodique. Les livrables sont-ils encadrés par des dates ? Existe-t-il un processus de validation des rendus ? Celle-ci est-elle réalisée en interne ou par votre équipe ? Si le prestataire sélectionné est capable de répondre à ces questions avant même de signer le contrat, c’est que vous pouvez compter sur son organisation. Il ne vous reste qu’une seule chose à vérifier : cette méthodologie correspond-t-elle à votre façon de travailler ?

 

Critère n°7 – Son spectre de compétences est-il complet ?

Afin d’éviter la multiplication des contacts, privilégiez un partenaire qui réunit toutes les compétences requises. Ne choisissez pas une équipe qui ne s’occupera que du logiciel de marketing automation ou vous serez immédiatement limités. Assurez-vous qu’il puisse rédiger vos contenus (ponctuellement ou systématiquement), qu’il dispose en interne des ressources en infographie, référencement SEO, maintenance du logiciel de marketing automation… S’il fait rentrer d’autres prestataires dans la boucle, vous risquez d’être confronté à un manque d’agilité et des délais à rallonge, voire à des processus de validation qui ressembleront vite à des usines à gaz.

 

Critère n°8 – Privilégiez un partenaire plutôt qu’un prestataire !

Dans votre choix ne négligez pas un critère primordial  : la proximité ! Nous ne parlons pas de proximité géographique mais d’une réelle collaboration avec votre interlocuteur.  Est-il facile d’obtenir des rendez-vous en présentiel ? Votre interlocuteur est-il toujours le même ? Êtes-vous face à un chargé de projet qui connaît l’univers IT et ses codes ? Assurez-vous que votre interlocuteur puisse vous donner des conseils et pas seulement sur sa prestation. Commercial, stratégie de marché, tout cela est lié à l’Inbound Marketing : il doit donc pouvoir vous conseiller.

 

Critère n°9 – Il vous fait monter en compétences !  

Lorsque l’on fait appel à un prestataire, c’est souvent par un manque de compétences disponibles. En effet, votre équipe n’a pas le temps ou elle ne maîtrise pas tous les aspects de l’Inbound Marketing. Dans ce cas là, votre partenaire aura du mal à partager ses secrets par peur de perdre le contrat. Nous pensons au contraire que votre partenaire doit pouvoir vous faire monter en compétences. Ainsi vous serez en mesure de créer des campagnes avec plus de sens et de pertinence. Vous avez quelques lacunes sur votre marketing automation ? Il doit pouvoir vous former. Votre contrat est avant tout une collaboration, vous devez travailler ensemble.

 

Critère n°10 – Il vous offre une visibilité sur ses actions

En plus de vous faire monter en compétences, il doit pouvoir vous offrir une visibilité totale sur ses actions. Pour cela, nous vous recommandons de mettre en place des bilans réguliers. Tout d’abord, un bilan mensuel pour suivre l’état d’avancement des livrables mais aussi les performances du mois. Complétez-les par de plus gros bilans trimestriels qui offriront une meilleure vue sur les  résultats commerciaux générés par l’Inbound Marketing. Ainsi, vous serez à même de présenter ces résultats à votre hiérarchie. Cette dernière aura une visibilité complète sur son investissement.

 


Marlène Pellissier

Par Marlène Pellissier, le 2 octobre 2018

Share This