Lorsqu’il est question de communication, plusieurs supports sont souvent mis sur la table et parmi eux, la newsletter. Ce format d’emailing bien particulier prend la forme d’une lettre d’information envoyée à intervalles réguliers auprès d’une liste de diffusion précise.
Contrairement à un emailing solution traditionnel qui met en avant un produit ou service, la newsletter propose un contenu plus informationnel : actualités métier, articles de fond, évolutions de l’entreprise…. C’est un outil figurant parmi les plus anciens supports de communication utilisés sur le web, bien connu tant en B2C qu’en B2B. 

Pour autant, la newsletter ne fait désormais plus l’unanimité et d’aucuns affirment que persister dans cette direction est une perte de temps. Il est donc légitime que vous vous demandiez si c’est la bonne direction à prendre.
Soyons francs, ces critiques ne sont pas toujours sans fondement : la newsletter a été (et reste) régulièrement utilisée à des fins de “spam”, et peut vite devenir agaçante lorsqu’elle est mal exploitée.

Ceci étant dit, elle ne possède aujourd’hui pas vraiment d’équivalent. Peu coûteuse, elle ne nécessite qu’un investissement en temps mineur. De plus, l’audience à qui elle se destine est généralement “acquise”. En effet, dans la mesure ou les adresses sont souvent données par les internautes eux-mêmes, vous pouvez être certain qu’ils éprouvent de la curiosité, si ce n’est de l’intérêt pour votre société.

Dirigeant de TPE IT / PME IT, vous souhaitez mettre en place une newsletter B2B dans votre entreprise et identifier les avantages d’une telle démarche ? Nous vous aidons à y voir plus clair !

 

 

Newsletter : quels bénéfices pour votre entreprise ?

Computer keyboard with newsletter buttonLa newsletter B2B est un support de communication qui possède aujourd’hui de nombreuses forces dont votre entreprise peut tirer profit. Sans plus attendre, entrons dans le vif du sujet.

Tout d’abord, une newsletter vous offre la possibilité de proposer des contenus récents à haute valeur ajoutée auprès de votre liste de diffusion. Rester au coeur de l’actualité est très intéressant puisque vous allez pouvoir tirer un ROI consistant sur les personnes ayant lu et/ou cliqué, mais cela amène également vos collaborateurs à opérer une veille sectorielle constante en interne.

La newsletter est aussi un excellent moyen pour une société de prendre la parole en tant qu’expert sur son domaine et ainsi asseoir sa notoriété sur un secteur. Certaines newsletters sont aujourd’hui considérées comme de véritables références auprès de leurs lectorats.

Ce n’est un secret pour personne, la quantité de trafic sur un site internet est aujourd’hui un excellent moyen de développer les ventes ou tout du moins de générer des leads. La newsletter est capable d’agir à ce niveau-là assez simplement, puisqu’elle contient souvent des liens redirigeant vers certaines pages du site de l’entreprise. Notez par ailleurs que ce trafic sera souvent très qualifié, puisque votre liste de diffusion de newsletter comprend normalement des adresses de personnes vous l’ayant partagée volontairement (et donc qui sont un minimum intéressées par ce que propose votre entreprise).

L’envoi régulier de newsletters permet de montrer qu’une entreprise est en bonne santé et qu’elle est “active”. En temps de crise, c’est une bonne manière de garder du lien avec vos clients, afin que ces derniers ne vous oublient pas. Lorsque vous signez un contrat avec un partenaire de renom, un encart revenant sur votre collaboration montrera que vous continuez à séduire des acteurs importants de votre marché et même décider certains prospects hésitants à se tourner vers vous plutôt qu’un concurrent.

L’envoi de newsletters peut être l’occasion pour vous de découvrir que certaines thématiques suscitent plus d’intérêt auprès de vos contacts. C’est un point particulièrement intéressant à analyser pour vous faire une idée des enjeux principaux auxquels sont confrontés vos clients et prospects au quotidien.

Enfin, l’intérêt de la newsletter réside aussi dans sa capacité à élargir la vision qu’ont les lecteurs de votre société. Cela se montre particulièrement utile si vous êtes un éditeur avec plusieurs solutions ou une ESN disposant de différents champs d’interventions par exemple. En communiquant sur les différentes facettes de votre activité, vous allez ainsi élargir la connaissance de vos lecteurs qui sans cela ont vite fait de vous coller une étiquette trop restrictive . Il se peut donc que certains d’entre eux fassent appel à vous pour un projet nécessitant une expertise particulière grâce à vos informations.

Vous l’aurez compris, la newsletter a beaucoup à offrir. Mais avant de penser aux bénéfices, il est indispensable de la construire correctement.

 

Rédaction newsletter : les bonnes pratiques à respecter

Email marketing and newsletter concept. Hand of man sending message and laptop with e-mail iconAfin de réaliser des newsletters pertinentes et engageantes pour votre audience, vous allez devoir respecter plusieurs bonnes pratiques, que vous allons vous exposer dans cette seconde partie.

Déjà, ne vous lancez pas dans la production avant d’avoir défini vos attentes et objectifs : fidélisation, information, génération de trafic sur le site, augmentation du nombre de contacts… Prenez le temps nécessaire pour ensuite orienter votre newsletter dans la bonne direction. Par la suite, différents KPI vous permettront de mesurer précisément l’efficacité de vos campagnes.

Pensez “Mobile First “ ! Aujourd’hui la part du trafic sur mobile a dépassé celle sur ordinateur (y compris en BtoB !) : proposer un contenu responsive adapté aux écrans des smartphones est donc indispensable.

Donnez envie de lire à vos contacts. En travaillant l’accroche de votre objet de mail ainsi que son apparence, vous augmentez les chances que les internautes se décident à consulter le contenu que vous leur proposez. La newsletter se veut également moins formelle qu’un mail marketing standard, n’hésitez donc pas à la personnaliser. Rassurez-vous, le but n’est pas de créer un email par destinataire ! En revanche, insérer le nom du destinataire en début de mail (par exemple) peut faire la différence par rapport à un envoi “générique”.

Faites en sorte de proposer un contenu équilibré. Dans une newsletter B2B, vous pouvez répartir votre contenu en 3 parties (il s’agit d’une moyenne) : un tiers dirigé sur votre société, un autre orienté sur vos clients, et un dernier axé sur l’actualité de votre secteur par exemple. Vous éviterez ainsi l’écueil qui consiste à ne parler que de soi ou de son entreprise.

Lorsque vous pensez newsletter, pensez “régularité”. Peu importe la fréquence d’envoi, l’important est de diffuser vos contenus à intervalles fixes, afin de créer une routine chez vos lecteurs et que ces derniers ne vous oublient pas.

Subscribe newsletter concept on laptop and smartphone screen over wooden table. All screen content is designed by me. Flat layPour que votre newsletter soit performante, nous vous conseillons de n’avoir que des adresses récoltées en opt-in. Ce terme désigne les adresses obtenues par le contact lui-même, qui vous a donc “autorisé” à lui envoyer des mails. De la même manière, il est obligatoire de conserver un lien de désinscription (à tester régulièrement) dans votre newsletter. Outre l’aspect juridique, c’est un bon moyen d’épurer votre base et de minimiser les plaintes suite à vos envois.

Afin de maximiser le nombre de contacts dans votre base de mails pour la newsletter, nous vous conseillons de placer des formulaires ou liens d’inscription à divers endroits : sur votre site internet (évitez les “pop”-up” invasifs !), dans vos signatures mail, sur les réseaux sociaux…

Enfin, si vous utilisez un outil de marketing automation, pensez à faire remonter les ouvertures et les clics dans la partie “scoring” (fonctionnalité permettant d’attribuer des points à chaque contact selon certaines actions afin d’évaluer leur degré de maturité) du logiciel, cela vous aidera à déterminer quels contacts sont les plus susceptibles de devenir vos clients.

 

La newsletter, encore aujourd’hui, reste un formidable outil de communication pour qui sait l’utiliser ! Rapide, économique et efficace, elle s’adapte parfaitement à tous les secteurs d’activité, y compris (et surtout !) celui de lT. Sachez également que vous pouvez externaliser la création de vos newsletters si jamais vous ne disposez pas des compétences en interne et/ou souhaitez rester focalisé sur la gestion de votre entreprise.

 

communication IT B2B


Xavier Mogenet

Par Xavier Mogenet, le 20 avril 2020

Share This