Les 5 nouvelles tendances du web

Le web évolue sans cesse et regorge de photos, de vidéos, de contenu interactif... Le web que l’on connaît aujourd’hui est le résultat de nombreux efforts tels que ceux de l’Open Web Foundation qui travaille activement sur les évolutions des technologies du web telles que CSS3 ou encore HTML5. Ces évolutions technologiques, ce sont les tendances de demain en matière de création de sites. Le web change, la manière de l’utiliser aussi !

1- Le responsive design

La profusion des supports web aidant, nous nous connectons de plus en plus depuis nos Smartphones, nos tablettes... et bien sûr nos bons vieux ordinateurs ! Résultat : les sites web doivent pouvoir être consultés depuis chaque terminal en s’adaptant aux spécificités de chacun.

En créant ou en refondant votre site web, il conviendra d’anticiper ces contraintes. Et c’est là où le responsive webdesign intervient, s’agissant d’une technologie permettant à votre site de s’adapter à chaque résolution d’écran existante.

Véritable choix tactique sur le long terme, le responsive webdesign offre côté utilisateurs, la possibilité d’effectuer une recherche plus rapidement et ne leur proposant que les résultats les plus pertinents, et côté Entreprise, une seule et unique adresse URL bénéficiant de tous les backlinks, garantissant ainsi qu’aucun ne se perde ou se disperse vers d’autres URL.

Exit les bon vieux sites mobiles qui se rajoutaient aux sites traditionnels... D’autant plus qu’un seul site web en Responsive Design pour tous les devices correspond clairement aux dernières recommandations de Google en termes de référencement !

Technique offrant une expérience adéquate avec l’usage souhaité, le responsive design a décidément le vent en poupe ! Véritable évolution du web, il offre aux développeurs l’opportunité de relever un défi : améliorer l’ergonomie d’un site tout en assurant aux inter- et mobinautes une expérience utilisateur réussie !

2- HTML5 : de nouvelles possibilités techniques

Que ce soit pour regarder des vidéos, écouter de la musique ou s’informer sur l’actualité, le web fait partie intégrante de notre quotidien.

Au fur et à mesure, nous avons vu apparaître des langages informatiques, des plug-ins et des frameworks offrant la possibilité aux webmasters de créer de nouvelles applications. Malheureusement ces langages, tous différents les uns des autres, ont apporté leurs lots de problèmes liés à la compatibilité et à l’utilisation d’aujourd’hui et de demain.

L’heure était donc venue de d’élaborer une solution résolvant certains de ces quacks : le HTML5 ! Cette évolution du HTML regroupe quelques-unes des fonctions qui imposaient auparavant de rechercher dans des compléments. Un exemple : vous souhaitez mettre en place un système de glisser-déposer sur votre site ? Désormais, il existe un simple attribut “draggable” qui vous évitera d’avoir recours à des codes Javascript complexes.

Les bénéfices du HTML5 sont davantage compréhensibles d’autant plus que les lacunes en compatibilité qui ont été observées ainsi que la différence très marquée entre les langages utilisés ont été mis en lumière lors de la sortie d’IE6, valant à certains acteurs du web de rencontrer quelques problèmes de compréhension des langages informatiques.

Cette nouvelle version du HTML apporte véritablement des plus tant sur la structure du langage que sur ses fonctionnalités et sur sa compréhension/interprétation.

3- CSS3 : même combat !

Tout comme le HTML5, le langage CSS3 a su franchir les obstacles des limites de fonctionnalités qui barraient la route à bon nombre de développeurs. Mais avant d’aller plus loin, expliquons rapidement le CSS.

De l’anglais “Cascading Style Sheets” que nous traduirons par “feuilles de style”, le CSS est un outil permettant la gestion de la présentation d’une page internet et de travailler essentiellement sur son aspect visuel.

Jouer avec les ombres, créer plusieurs arrière-plans et donner aux formes carrées des coins arrondis, les professionnels l’ont toujours fait... Non pas sans mal.

Jusqu’alors, il fallait compter sur l’utilisation d’images et apporter des modifications du code HTML. Autrement dit, il fallait se creuser la tête et trouver des techniques permettant d’obtenir le rendu souhaité, impliquant plus de travail.

Ayant conscience justement de l’impact du visuel, vous accorderez une grande importance lors de la création ou de la refonte de votre site à ce qui peut être considéré par certains comme du détail mais qui pour vous (et vos clients) sera essentiel.

L’intérêt d’utiliser le CSS3 s’explique d’autant plus par le fait que vous gagnerez en productivité et en maintenance, ce qui avec les versions antérieures de ce langage était plus difficile.

A noter tout de même qu’une partie des internautes n’utilisent pas les versions les plus récentes des navigateurs, et “trop” utiliser les propriétés de CSS3 peut s’avérer être un choix risqué…

Loin de nous l’idée qu’il faille se priver de ces nouvelles fonctionnalités ! Simplement, nous redcommandons de les utiliser avec parcimonie afin que votre site web reste fonctionnel sur les anciens navigateurs.

4- De nouvelles tendances graphiques

L’évolution des technologies nous ont conduit aujourd’hui à l’ère du 2.0. Et qui dit évolution des technologies dit aussi évolution du web design, où sobriété et légèreté de l’aspect visuel sont les maître-mots.

Ces nouvelles tendances impliquent de nouveaux codes et règles qui, en s’imposant, sont devenus incontournables.

Il suffit de naviguer de sites en sites pour comprendre que l’on va vers des contenus simplifiés et des mises en pages épurées, le but étant de capter l’attention du visiteur sur l’essentiel. Ces nouveautés graphiques prôneraient-elles la tendance du “vide”  ? C’est en tout cas un ressenti général.

Puisque l’objectif est de focaliser l’attention de l’internaute sur une information en particulier, une partie du contenu est reléguée vers des pages de second niveau. Résultat : on arrive sur une page d’accueil très visuelle, mais beaucoup plus minimaliste en termes de contenu Texte qu’auparavant..

Paradoxalement, c’est ce vide visuel qui, bien structuré, guide votre visiteur vers les bonnes informations et fait ressortir les éléments les plus importants.

Autre code en vogue issu des évolutions du web design, à l’opposé de la simplicité évoquée plus haut : “l’exagération”. Des pictogrammes plus gros, des titres plus imposants, des couleurs très vives... Cela ne rappellerait-il pas les codes pour enfants ? Si... Et ça marche ! Plus attractif, plus captivant et plus simple.

Les acteurs B2B qui constituent le coeur de votre cible veulent pouvoir naviguer sur votre site internet sans peine. Confort visuel, confort d’utilisation, recherche rapide de l’information... Le tout associé au renvoi d’une image professionnelle de votre entreprise, et le tour est joué !

Une chose est sûre : en terme d’ergonomie et de communication, ces nouvelles tendances se veulent efficaces.

Attention toutefois à ne pas choisir la voie de la facilité où vous pourriez être tentés de répéter ce style graphique sur vos sites web, endroits où il n’aurait pas de raison d’être. Gardez à l’esprit que votre site doit vous différencier de vos concurrents, ce qui constitue pour vous un enjeu majeur de développement.

5- Les backlinks, toujours aussi incontournables.

Si vous créez votre site web, c’est pour obtenir des contacts qui idéalement se transformeront en clients, et cela passe par des visites que vous aurez obtenu grâce au référencement naturel. Jusque là, tout paraît logique...

Mais n’oubliez pas les backlinks ! Ces liens externes qui pointent vers votre site web restent aujourdh’ui encore d’une importance capitale pour le bon référencement de votre site dans les moteurs de recherche.

Et pour maintenir la qualité de votre référencement, évitez à tout prix le duplicate content ! Depuis la mise à jour de Google Penguin visant à lutter contre le spamdexing, vouloir tromper le moteur de recherche serait peine perdue...

Il en est de même pour les fermes de liens qui consiste à augmenter de manière artificielle l’importance de son site. Cette méthode peut d’ailleurs se révéler assez néfaste et est lourdement sanctionnée par le géant Google.

Mieux vaut privilégier les backlinks traditionnels (échanges de bons procédés entre partenaires) ainsi que le linkbaiting. Ces liens partagés spontanément par un internaute constituent un puissant levier marketing : en publiant du contenu riche et unique sur votre site web, vous augmenterez vos chances qu’un de vos lecteurs le trouve suffisamment intéressant pour relayer votre information en mentionnant l’origine du contenu : votre site web.

A ne pas négliger également : le partage sur les réseaux sociaux. Que ce soit sur LinkedIn, Viadeo, Twitter & les autres, plus vous cumulerez de “likes”, de commentaires et de sharing, plus votre site web aura de chances d’apparaître dans les premiers résultats sur les moteurs de recherche !

Mais le référencement de votre site web (et les spécificités SEO dont il faut tenir compte pour les sites BtoB d’éditeurs de logiclels) est un sujet à part entière. Nous y reviendrons dans un prochain article.

Restez connectés !

Tous ces articles (et bien d’autres) dans votre boîte mail ?