Communication IT : 10 erreurs fréquentes et comment les éviter

dans #A la une Communication
Le

En tant que dirigeant d’une TPE/PME du secteur logiciel/IT, votre stratégie de communication est essentielle au développement de votre notoriété et de votre business. Seulement voilà, vous êtes quotidiennement plongé dans des enjeux commerciaux, le management de vos équipes, les broutilles administratives, les urgences, les demandes clients… Du coup, votre communication IT n’est pas toujours au centre de vos priorités ! Par manque de temps, de compétences ou de ressources, vous commettez peut-être des erreurs, pourtant très simples à éviter. Voici un palmarès des écueils fréquemment rencontrés dans la communication des entreprises IT (et des pistes de résolutions !)

 

 

1- Ne pas définir de persona

Le persona, c’est votre cible commerciale. Il doit être au fondement de votre stratégie de communication d’entreprise IT ! C’est en effet à partir des enjeux et des problématiques de ce persona que vous déclinerez vos supports de communication autour de sujets pertinents. 

  • Votre persona est un Responsable Innovation qui peine à concevoir des applications métier en interne ? Proposez-lui du contenu informatif sur le sujet, et selon son niveau de maturité, glissez-lui l’idée de faire appel à vos services ! 
  • Votre persona est un DSI qui cherche un outil pour digitaliser les processus métier ? Offrez-lui du contenu mettant en avant votre solution !

 

2- Négliger certains canaux de communication

Certains acteurs du secteur IT misent (consciemment ou pas !) sur un seul canal de communication pour promouvoir leurs logiciels et services. Souvent, ils se concentrent sur les réseaux sociaux ou les emailings. C’est un bon début, mais cela ne suffit pas !

Une communication multicanale est plus percutante. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, investir plusieurs canaux à la fois ne demande pas forcément beaucoup plus d’efforts ! En effet, avec une stratégie de “communication intégrée”, vous vous garantissez de meilleurs résultats en exploitant vos contenus, déclinés en différents formats, pour multiplier leur impact. Par exemple, un business case pourra être transposé en communiqué de presse, et un post LinkedIn viendra alimenter votre newsletter…

 

3- Une communication autocentrée

Peut-être en avez-vous déjà fait les frais : une communication qui ne parle que de vous et de vos produits n’apporte pas réellement de résultats. Pour cause : un discours autocentré, trop technique ou axé sur des fonctionnalités très spécifiques n’intéressera pas votre cible ! 

Une approche « client centric » (c’est-à-dire orientée vers les problématiques clients) est à privilégier dans le secteur IT. Là encore, le fait de définir votre persona vous aidera à rédiger des contenus pertinents, qui viendront alimenter la réflexion de vos prospects et évangéliser votre marché.

 

4- Une communication incohérente

Erreur classique des entreprises du numérique qui évoluent sur un marché ultra dynamique et en mouvement permanent : communiquer des messages incohérents ! En période de crise ou de stress, il peut arriver aux TPE et PME de l’IT de passer d’une idée à une autre sans forcément en avoir conscience. Chez Gtec, nous avons vu ainsi des ESN en difficulté pendant la COVID-19 abandonner subitement les contenus de fond pour des emailings publicitaires agressifs… qui n’ont évidemment rien donné. Attention : un message contradictoire peut nuire à votre communication et à votre image de marque. Pour éviter cela, anticipez et ancrez votre communication dans une stratégie globale ! N’agissez pas sous le coup d’une impulsion.

 

5- Gérer le budget au jour le jour 

Dans cette même logique d’anticipation, veillez à gérer votre budget communication sur le long terme plutôt que sur des périodes courtes. Par exemple, investir dans du Google Ads pendant un mois ou envoyer un communiqué de presse par an ne vous apportera pas de résultats concrets. Évitez autant que possible les actions isolées, votre stratégie de communication IT doit être planifiée sur le long terme pour être efficace. Adaptez le budget en conséquence !

 

6- Le manque de régularité 

Une fois encore, les actions de communication faites « à la volée », en dehors d’une stratégie avec des objectifs bien définis, n’ont pas de sens pour les éditeurs de logiciels, intégrateurs et ESN. Sur vos marchés, souvent de niche et/ou peu matures, la régularité est primordiale ! C’est en étant constant que vous obtiendrez de vrais résultats, quels que soient vos objectifs (notoriété, fidélisation…)

 

7- Négliger les outils digitaux

Pour conserver une bonne régularité dans votre communication IT, mieux vaut vous appuyer sur certains outils. Ceux-ci vous permettront d’automatiser les tâches qui peuvent l’être ou de faciliter leur traitement. Vous anticiperez ainsi plus facilement les actions de communication à mettre en place et gagnerez du temps. Vous pouvez par exemple automatiser :

  • la publication de vos posts sur les réseaux sociaux (Hootsuite, Buffer, Sendible…)
  • l’envoi de vos emailings (MailChimp, Mailjet, SendInBlue…), 
  • la collecte de vos retombées presse (LuQi, Cision…) 

Ces outils ont certes un coût, mais ne pas en avoir génère une perte de temps qui elle aussi a un coût. Externaliser votre communication IT pourra être une solution : cela permet de bénéficier d’outils performants apportés par le prestataire (qui les mutualise alors avec d’autres clients et ne vous les refacture pas, en tout cas chez Gtec) et de ressources qui sauront les mettre en œuvre efficacement.

 

8- Confier toute la communication à un junior

Les entreprises du secteur IT ont parfois recours à des ressources junior pour assurer leur communication, qu’il s’agisse de stagiaires ou d’alternants. Fausse bonne idée en réalité ! Si le coût est souvent la motivation première pour ce genre de choix, il ne faut pas oublier les compétences ! Soyons honnêtes : un junior aura du mal à gérer l’ensemble de votre stratégie de communication, en étant à l’aise sur tous les canaux et en maîtrisant en plus votre domaine d’activité, vos cibles et votre jargon…

Mener la stratégie de communication d’une entreprise IT exige de multiples compétences : rédaction web, référencement SEO, graphisme, webdesign, Relations Publiques… Et la meilleure façon de bénéficier de toutes ces compétences en toute simplicité, sans débourser des sommes astronomiques, c’est de passer par une agence marketing spécialisée dans l’IT. 

 

9- Ne pas mesurer les résultats

Lorsqu’on communique, on vise des objectifs bien précis. Et qui dit objectifs dit KPIs à surveiller ! Mesurer les résultats des différentes actions marketing mises en place est important. Cela permet d’améliorer celles qui n’ont pas eu l’effet escompté et de réitérer celles qui fonctionnent bien auprès de votre cible. 

 

10- Tout faire en interne

Sauf si vous possédez toutes les ressources nécessaires à une bonne stratégie de communication IT en interne, mieux vaut vous faire accompagner sur – tout ou partie – de votre marketing. À défaut, vous y passerez beaucoup de temps, dépenserez beaucoup d’énergie et n’obtiendrez certainement pas un ROI satisfaisant.

Des experts du marketing IT comme ceux de Gtec sauront déployer avec vous des stratégies gagnantes, en accord avec votre marché et votre persona, sur l’ensemble de la chaîne marketing, avec une vision ROIste. Discutons-en !

Communication dans le secteur IT
Récapitulatif des 10 erreurs à éviter

1- Ne pas définir de persona
2- Négliger certains canaux de communication
3- Une communication autocentrée
4- Une communication incohérente
5- Gérer le budget au jour le jour
6- Le manque de régularité
7- Négliger les outils digitaux
8- Confier toute la communication à un junior
9- Ne pas mesurer les résultats
10- Tout faire en interne

Une communication qualitative avec peu de budget, rêve ou réalité ?

White Paper "spécial TPE-PME"

Éditeurs de logiciels, intégrateurs et entreprises de services IT de 2 à 15 salariés... ... vous souhaitez développer votre notoriété, améliorer le trafic de votre site ou augmenter vos ventes en limitant les dépenses ? ... vous ne savez plus quelles actions de communication sont rentables et quels moyens méritent d’être mis en place pour atteindre vos objectifs ? Ce livre blanc vous prouvera que petit budget ne rime pas forcément avec stratégie de communication de mauvaise qualité !

Partager l'article :

La newsletter