Codecademy : l’apprentissage online des langages informatiques (Partie 1/2)

Il y a quelques mois, nous vous parlions des dirigeants de Microsoft, Facebook et Free qui chacun de leur côté, avaient un objectif commun : sensibiliser les jeunes au code.

Pour y parvenir, les deux premiers participaient à une campagne publicitaire réunissant les “stars” de l’IT outre Atlantique, tandis que l’autre annonçait la création de son école pour développeurs en puissance.

Aujourd’hui, il existe un troisième concept qui fait fureur depuis maintenant deux ans à travers le monde : Codecademy.

Le principe est le même : apprendre à coder. Mais la manière, elle, diffère des deux autres concepts : apprentissage de langages et exercices pratiques, le tout en ligne.

A l’origine de la Codecademy...

… Il y a deux hommes. Ryan Bubinski et Zach Sims, deux étudiants de l’université de Columbia aux Etats-Unis qui avaient pour projet de créer un réseau social dédié à l’apprentissage. Une idée ambitieuse qui conquît Paul Graham le fondateur de Y Combinator, entreprise qui finance les start-ups.

2011, les deux amis rejoignent Paul Graham au sein de sa société et rapidement, prennent conscience de leurs compétences limitées en matière de développement informatique. De là, germe l’idée de créer la Codecademy, un site web sur lequel les utilisateurs peuvent apprendre les différents langages informatiques existants pour ensuite mettre en pratique leurs connaissances avec des exercices de niveaux de difficulté différents. Un système de MOOC (Massive Open Online Course) en somme.

A peine 6 mois après son lancement, Codecademy comptait déjà plus d’un million d’utilisateurs.

Un engouement mondial

Mais le site web ne s’est pas contenté d’être seulement plébiscité aux Etats-Unis. Codecademy a séduit des milliers d’élèves à travers plus de 200 pays. Une partie de son succès s’explique surtout par sa capacité à attirer l’attention de ses utilisateurs. En moyenne, ils y passent 46 minutes. Mais aussi, parce que c’est gratuit ; raison supplémentaire d’y passer du temps quand un apprentissage des langages informatiques vous est offert sur un plateau.

Ryan Bubinski disait : "A familiarity with programming is absolutely vital to everyone’s role in this information economy, and that it should be universally accessible, and not something that can be conquered or understood by a select few."

Autrement dit, en matière de code personne ne devrait rester sur la touche. Il est, selon Ryan Bubinski, fondamental de savoir ou tout du moins avoir des notions en programmation informatique.

Cet apprentissage n’est plus réservé à quelques happy few se destinant à faire carrière dans l’informatique, mais est désormais rendu accessible à tous.

Par Caroline Kulko

Restez connectés !

Tous ces articles (et bien d’autres) dans votre boîte mail ?