Chargé de communication – Éditeur de logiciel – Intégrateur – ESN

Le “véritable couteau” suisse de la communication, aux compétences bien affûtées.

Le chargé de communication IT a pour particularité sa pluridisciplinarité. Il doit savoir tout faire ou presque quand il s’agit de mettre en œuvre la stratégie de communication de l’entreprise pour en promouvoir les activités.

Les missions principales du chargé de communication IT

Entre contributions stratégiques…

…et pilotage tout à fait opérationnel

Chargé de communication d’éditeur de logiciel : un poste à dimension variable

Le poste de chargé de communication peut comporter des spécificités relatives à l’entreprise pour laquelle il travaille. Les paramètres qui peuvent faire varier les contours de son travail sont de trois natures.

La taille de l’entreprise

Dans les grandes structures, le volet interne (organisation d’événements, journal interne, réunions d’équipe…) de la communication revêt une importance plus significative que dans les structures de petite taille. Le chargé de communication peut donc être amené à y contribuer.

Chez les éditeurs ou intégrateurs bien développés, le service marketing et communication est doté d’un “staff” conséquent : plusieurs chargés de communication sont donc parfois amenés à travailler conjointement sur des missions plus précises quand dans une plus petite structure, où leurs missions sont bien plus transversales.

La typologie d’entreprise

Le poste de chargé de communication varie selon la typologie d’acteur qui le propose. On ne promeut pas une nouvelle offre logiciel dans le secteur du bâtiment ou de l’agroalimentaire comme on vend une prestation de services, ou du conseil en data intelligence !

La dimension internationale d’une société peut aussi avoir un impact sur la fonction du chargé de communication : interactions avec les branches étrangères, nécessité de maîtriser une ou plusieurs autres langues, d’adapter les messages marketing et commerciaux… Ses missions sont susceptibles d’évoluer davantage : coordination des actions de communication, création de supports à destination d’un autre pays, traduction du site internet…

Chargé de communication internalisé ou externalisé ?

Certains chargés de communication sont directement employés par l’entreprise pour laquelle ils travaillent. D’autres évoluent au sein d’agences et de cabinets spécialisés dans la communication, et gèrent souvent plusieurs clients à la fois.

Entre ces deux types de postes, les différences de processus de travail sont souvent importantes : une agence a rarement la même approche qu’une entreprise plus “classique”.

Un chargé de communication internalisé baigne au quotidien dans la culture de l’entreprise, et possède idéalement une parfaite connaissance des produits et services proposés.

De l’autre côté, un chargé de communication externalisé (en agence) a plus de distance vis-à-vis de ses clients, ce qui lui permet d’expérimenter différentes approches et d’avoir une réflexion plus “globale”. Il compense généralement sa moins bonne connaissance de l’entreprise par d’excellentes compétences marketing.

La variété est aussi un vrai critère : là où un chargé de communication internalisé aura tendance à creuser un ou deux sujets, celui officiant pour le compte d’une agence sera plus souvent amené à couvrir une grande variété de secteurs et de canaux de communication.

Compétences & savoir-être : un savant équilibre entre hard et soft skills

Le chargé de communication IT est dans l’air du temps. Pour bien exercer son poste, il doit faire preuve autant de compétences spécifiques, les hard skills, que de savoir-être, les soft skills.

Des compétences techniques

Un savoir-être établi

Quid des relations hiérarchiques ?

Le chargé de communication travaille très peu en solo, et doit interagir avec de nombreux interlocuteurs au quotidien.

En interne, il travaille régulièrement en équipe avec les services techniques, commerciaux ou encore artistiques. Parfois, il est aussi amené à collaborer avec des rédacteurs, qu’ils soient en CDI ou Freelance.

Au niveau hiérarchique, il échange régulièrement avec le responsable communication voire le directeur de la communication ou le directeur marketing si le poste existe dans l’entreprise : débats autour des actions menées, présentations des résultats, réflexion sur les nouvelles opérations à mener, calibrage du budget… Chez les éditeurs de logiciels, intégrateurs et ESN de plus petite taille, le responsable communication se réfère directement au dirigeant et/ou directeur commercial.

Pour autant, ses échanges ne se limitent pas toujours au cadre interne ! Clients, clients de clients, fournisseurs ou encore organisateurs d’événements, les missions du chargé de communication le conduisent régulièrement à contacter des personnes externes à l’entreprise.

Devenir et évoluer en tant que chargé de communication : mode d’emploi

Quelles études pour devenir chargé de communication ?

La “voie royale” reste aujourd’hui le Bac + 5, avec par exemple une grande école de management, un Master en Communication ou équivalent. Ceci dit, de nombreuses alternatives (et qualitatives) existent pour être formé au métier de chargé de communication.

En niveau Bac + 3 ou + 4, il existe une multitude de formations permettant de déboucher sur une Licence en information et communication par exemple, sans oublier les différents établissements proposant des cycles d’études plus spécifiques.

Sur le niveau Bac + 2, les options se font plus rares, mais on trouve quand même des BTS ou des DUT spécialisés permettant d’accéder au poste de chargé de communication.

Le salaire d’un chargé de communication

Le salaire auquel peut prétendre un chargé de communication peut fortement varier selon différents paramètres : les années d’expérience évidemment, mais aussi la région ou encore l’équilibre entre offre et demande.

En moyenne, la rémunération d’un chargé de communication débutant se situe entre 21 000 et 26 000 € brut par an, plus les éventuelles primes que certaines entreprises accordent aux employés sur l’atteinte d’objectifs.

Le salaire d’un chargé de communication confirmé (avec au moins 3 ou 4 ans d’expérience) est pour sa part compris dans une fourchette de 28 000 à 35 000 € brut par an en moyenne, là aussi sans tenir compte de la part variable.

Possibilité d’évolution/passerelles

Le poste de chargé de communication pour éditeur de logiciel, intégrateur ou société de service informatique (ESN ou SSII) couvre de nombreuses disciplines, de la rédaction au graphisme en passant par l’événementiel.

Au fil du temps, les chargés de communication peuvent donc monter en compétence sur de nombreux sujets, ce qui se montre particulièrement utile pour passer sur un autre métier lié au domaine du marketing ou de la communication.

Concernant les évolutions directes, les deux postes vers lesquels tendre sont ceux de responsable communication et plus tard celui de directeur de la communication.

Ces deux postes perdent souvent une part d’opérationnel pour gagner sur la partie pilotage stratégique et management d’équipe. En effet, le responsable communication est souvent chargé de planifier les projets au niveau stratégique et de superviser d’autres collaborateurs (dont le chargé de communication).

L’accès à la fonction de directeur de la communication apporte son lot de nouvelles responsabilités, puisqu’à ce niveau les prises de décisions se font souvent au plus haut niveau, en collaboration avec la direction de l’entreprise. C’est aussi à lui que revient de gérer les situations de crise, tout comme il est le garant de la qualité générale du pôle communication.

Nous contacter
La newsletter