Une mauvaise expérience avec un prestataire, quelques tentatives infructueuses faites en interne… et les Relations presse deviennent la bête noire des PME du secteur IT ! Certains se sont timidement essayés à l’exercice, d’autres refusent d’y mettre les pieds… En tout cas, encore trop peu d’éditeurs/intégrateurs de logiciels ou d’ESN misent sur les Relations presse. Pour quelles (mauvaises) raisons ?

 

Raison #1 : “Nous n’avons pas le temps”

Exhausted, frustrated worker, burnout. Boss shout at employee, deadline. How to relieve stress, acute stress disorder, work related stress concept. Pinkish coral bluevector isolated illustrationUne des raisons que nous entendons le plus souvent est le manque de temps. Et pour cause, les responsables marketing de PME sont sur tous les fronts : réseaux sociaux, site web, contenus, génération de leads… Ils ont donc tendance à laisser les relations presse de côté. 

Ce canal, pourtant indispensable, ne permet pas de mesurer un ROI immédiatement et demande beaucoup de temps en conception de base de données de journalistes, relances téléphoniques, création du communiqué de presse… C’est donc la mission omise, ou réalisée ponctuellement.  

 

Raison #2 : “Nous n’avons pas le réseau journalistique nécessaire”

Successful partnership negotiation, partners handshaking. International business, global business collaboration, international teamwork concept. Pinkish coral bluevector isolated illustrationCe n’est pas un secret, pour des relations presse réussies, il est nécessaire d’entretenir un réseau de journalistes et d’influenceurs. Cela peut se faire de plusieurs manières : via les réseaux sociaux, les emails, par téléphone, en se rencontrant sur des événements… Les leaders d’opinion reçoivent plus de 500 emails par jour, ils n’ont donc pas le temps de traiter tous les sujets. En liant une relation de confiance avec eux, les entreprises ont plus de chance d’obtenir des retours. 

Mais, il n’est pas toujours facile de trouver leurs coordonnées, de les contacter, de trouver du temps pour un déjeuner ou un café. C’est pourquoi beaucoup de PME du numérique baissent les bras. 

 

Raison #3 : “Nous ne connaissons pas les bonnes pratiques”

Internet education, remote website development school. Online workshop, online topic course, distance web learning, connect to our workshop concept. Pinkish coral bluevector isolated illustrationAu-delà du temps et du réseau, de nombreux responsables communication ou marketing ne sont pas formés aux relations presse. Il est alors difficile de rédiger un communiqué efficace ou un dossier de presse selon les règles de l’art, de savoir où le publier, qui contacter, quand et comment relancer. Difficile également de trouver les calendriers éditoriaux des journaux, ce qui n’aide pas dans le ciblage des médias. 

C’est une raison de plus qui pousse les entreprises à ne pas faire de relations presse. 

 

Raison #4 : “Nous n’avons rien d’intéressant à dire”

Self management, life coaching. Man doubting, questioning, brainstorming. Identity crisis, delirium and mental confusion, confused feelings concept. Pinkish coral bluevector isolated illustrationBeaucoup d’éditeurs ou d’ESN pensent que leurs sujets n’intéressent pas la presse. À tort ! Les médias sont friands de nouveautés tech, de retours d’expérience, d’avis d’expert… À l’heure où la transformation digitale est sur toutes les lèvres, l’erreur pour une entreprise du numérique serait de ne pas communiquer à travers la presse. 

Mais, pour que cela fonctionne, il faut trouver les bons sujets et la bonne ligne éditoriale. Là encore, ce n’est pas toujours facile ! Il n’est pas toujours pertinent de communiquer autour d’une nouvelle version produit. Par contre, il l’est tout à fait autour d’un projet client, seulement si le communiqué ne tourne pas uniquement autour du produit. Difficile parfois de rester objectif pour un responsable communication. 

 

Raison #5 : “Nous ne voyons pas l’intérêt des relations presse”

Colleagues meeting. Team brainstorming. Corporate training. Business briefing, teamwork task discussion, business strategy communication concept. Living coral blue vector isolated illustrationEnfin, une raison que nous entendons également : les relations presse n’ont pas d’intérêt. Nous pensons évidemment le contraire ! À l’heure où l’information explose, il est indispensable de proposer du contenu fiable, de qualité et vérifié. Et les médias, qu’ils soient  traditionnels ou nouveaux, ont ce rôle.

Les raisons de faire des relations presse sont nombreuses : augmenter la notoriété d’une entreprise, accroître sa visibilité, rassurer des clients/prospects, valoriser les projets des clients et des équipes… Surtout, vos retombées presse sont utiles pour nourrir le reste de votre communication : dans votre newsletter, sur LinkedIn, dans vos signatures mails, dans les actualités de votre site… De quoi rentabiliser rapidement votre investissement !  

Si, au sein de votre entreprise, vous avez déjà invoqué une de ces raisons, c’est peut-être que vous avez besoin d’externaliser vos relations presse. Comment ? En faisant appel à une agence spécialisée, qui saura vous accompagner dans votre stratégie de relations publiques. Pour en savoir plus à ce sujet, contactez notre PR manager !


Morgane Rousset

Par Morgane Rousset, le 8 septembre 2020

Share This