Le référencement naturel est LE sujet web central des éditeurs et intégrateurs de logiciels depuis plusieurs années. Impossible de passer à côté des articles conseils, tendances, et pièges à éviter sur le SEO (Search Engine Optimisation). Noyé dans une masse d’informations, il n’est pas toujours facile de savoir par où commencer. Revenons ensemble sur une étape clé, la première, et souvent oubliée : l’audit SEO.

 

Un audit SEO : dans quel but ?

Dans toute stratégie, il faut commencer par un diagnostic, une photo de la situation actuelle. Le référencement n’échappe pas à cette règle. Sans un audit complet, il sera difficile de connaître vos forces et vos faiblesses. Sans cette identification, vous risquez de vous concentrez sur des points non essentiels. Utilisez-vous les bons mots-clés ? Vos balises titres (H1, H2, H3) sont-elles bien définies? Si dans son code source, votre site n’est pas « SEO friendly », il sera inutile de se concentrer sur vos contenus. Et si au contraire, les bases techniques du référencement sont déjà établies, il est temps de mettre en place une stratégie de contenu. Vous l’avez compris, sans identification de vos forces et faiblesses, impossible de déterminer un plan d’action adapté et pertinent. De même, observez vos concurrents : cela vous permet de savoir comment vous êtes positionné par rapport à eux. Ainsi vous pourrez vous concentrer sur certains mots clés où ils peinent à être référencés.

 

A quel moment dois-je le mener ?

 L’audit se mène en amont de la définition de la stratégie. Ne vous lancez pas dans l’opérationnel avant de connaître votre situation. Indépendamment, une stratégie SEO peut être menée à différents moments du cycle de vie d’une entreprise. Quand vous créez votre site internet ou quand vous effectuez sa refonte. Le SEO intervient avant même le design. Lorsque vous placez des objectifs commerciaux précis sur votre site. Par exemple, une augmentation de 10% du trafic, un taux de conversion supérieur à 3%, ou encore 10 leads générés par mois grâce à votre stratégie de contenu. Afin d’atteindre ces objectifs, il est nécessaire de se poser la question du référencement. Plus votre audit est mené en amont, plus il vous sera facile de mener les actions correctives nécessaires.

 

Quel type de diagnostic choisir ?

Tout aussi important que pourquoi et quand, vous devez vous poser la question de la qualité de l’audit. S’il fait 100 pages et qu’il ne parle de vous que toutes les 3 pages, fuyez. Ceci n’est pas un audit adapté à votre situation. S’il contient trop de règles génériques sur le SEO, qui ne sont même pas pertinentes pour votre secteur, même conclusion : fuyez.

Votre diagnostic doit être qualitatif, il doit parler de vous. Il doit également être adapté à votre activité et votre secteur. La pertinence des normes varie, que vous soyez un géant du e-commerce ou un éditeur de logiciel avec un site vitrine. Il faut donc diagnostiquer les bonnes fonctions de votre site et mettre en place une stratégie adaptée à votre cible. Dans l’IT, souvent les requêtes ne sont que très peu tapées, il s’agit donc de détecter les bonnes pratiques de ce secteur.

Notre conseil ? Commencez impérativement par un audit. En interne ou en externe, choisissez quelqu’un qui vous fera un audit court mais pertinent qui s’adapte à votre entreprise et votre secteur d’activité !


Emilie Le Douaron

Par Emilie Le Douaron, le 30 mai 2018

Share This