Editeurs de logiciels : où et comment les DSI puisent-ils les informations sur vos services ?

Où les DSI trouvent-ils l’information qui pèse sur leurs décisions budgétaires ? Quelles sources d’informations privilégient-ils ? Quelles sont les nouvelles tendances en matière de consommation de l’information ? Comment les éditeurs de logiciels qui ont pour cibles les DSI peuvent-ils s’adapter à ces nouvelles configurations ?

Gtec décrypte pour vous une nouvelle étude sur le comportement des DSI parue récemment (Tech Heads, 3d ComCorp).

Habitudes et préférences de recherche

Selon l’étude, il apparaît que les DSI français passent en moyenne 2h40 par semaine à effectuer des recherches sur des produits et services informatiques pour leur entreprise, alors que les DSI américains avoisinent les 4h.

L’étude révèle également que le mobile s’impose de plus en plus : près de 6 DSI français sur 10 recherchent des solutions logicielles et autres services depuis un ordinateur portable. L’utilisation de la tablette tactile se classe en 2ème position, même si seulement 26% des responsables informatiques la privilégient contre 56% des DSI allemands.

Des DSI qui préfèrent l’information directe et concise

Alors que les gourous du référencement naturel prônent les contenus de 300 mots minimum pour un SEO de qualité, 80% des DSI privilégient les textes n’excédant pas 150 mots. 21% se contenteraient mêmes des seuls titres.

Leurs sources d’influence

Nous ne vous apprendrons rien en vous disant que 95% des DSI recherchent des informations sur vos solutions logicielles via Internet.
Il est toutefois intéressant de noter que 73% d’entre eux recherchent directement le service qui les intéresse et que 33% axent leur requête sur le problème ou le besoin auxquels ils sont confrontés : “logiciel gmao agroalimentaire”, “erp gestion de stock” ou encore “logiciel helpdesk open source”.
Les éditeurs de logiciels ont donc tout intérêt à inclure dans le contenu de leurs sites web les expressions-clés que les DSI recherchent sur Google, de sorte à ressortir en bonne position et à améliorer leur référencement naturel d’éditeur logiciel.
Enfin, 42% des responsables informatiques français et américains sont influencés par les évènements organisés par les éditeurs logiciel ou auxquels ces derniers participent.

Vocabulaire jargonneux : pour ou contre ?

Il semblerait que l’utilisation de termes trop complexes déplaise quelque peu à nos DSI français. En effet, il seraient plus de 44% à désapprouver les expressions jargonneuses contre 34% outre-Rhin. Selon eux, le message doit être simple et le contenu, compréhensible tant par un public technique que non-technique.

Pour un blog d’éditeur logiciel ?

Toujours selon l’étude réalisée par 3d ComCorp, plus de 52% des DSI apprécient grandement les fournisseurs de solutions informatiques qui produisent leurs propres contenus. De quoi donner des idées aux éditeurs de logiciels BtoB qui n’ont pas encore de blog d’entreprise ou qui ne publient pas blog posts sur des sites influents dans leur domaine…

L’émergence d’une nouvelle génération de DSI

Tout cela amène à penser qu’un nouveau profil de DSI apparaît : un DSI plus audacieux, marqué par le goût pour le changement et l’innovation.
Appelés “DSI disruptifs”, il seraient plus de 46% en France. Ces nouveaux profils cherchent à placer l’innovation au coeur du département Informatique et seraient moins portés sur les techniques et solutions éprouvées.
Il seraient d’ailleurs de plus en plus nombreux à ne plus se contenter des contenus présents sur les sites web d’éditeur logiciel, mais se renseigneraient aussi sur les réseaux sociaux ou via les vidéos.

Bref ! Le profil des DSI change, leurs méthodes de recherche de solutions aussi. Aux éditeurs de logiciels BtoB de s’adapter aux nouvelles exigences de leurs cibles et d’adopter une stratégie globale qui leur permettra de générer de nouvelles demandes entrantes.

Restez connectés !

Tous ces articles (et bien d’autres) dans votre boîte mail ?