C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures. Plus que jamais, les canaux de communication plus conventionnels ont leur place dans votre marketing mix. Avec la ruée vers l’or digital, tous les annonceurs s’empressent d’orienter leurs campagnes autour des réseaux sociaux et des newsletters. Après tout, lorsque l’on vend des solutions logicielles, pourquoi communiquer autrement que par les canaux informatiques ?

Dans ce billet, nous souhaitons vous montrer qu’il n’y a pas que le digital dans la vie. Nous allons vous présenter des moyens innovants d’exploiter les supports de communication plus traditionnels, pour obtenir des retours sur investissement mesurables et performants.

 

Le publipostage : faire passer son offre comme une lettre à la poste

Le publipostage désigne l’envoi de courriers publicitaires à grande échelle. Jusqu’au début des années 2010, le budget alloué par les entreprises dans la prospection par mailing papier était le plus grand poste de dépense en communication en France (INSEE). Aujourd’hui, le publipostage semble décadent : trop cher, trop invasif, trop de temps investi, trop de “Stop Pub”… Pourtant, il est plus facile de se démarquer des autres par l’envoi de courriers papier, que par l’envoi de courriers électroniques. Les raisons sont évidentes : combien d’entreprises de l’IT démarchent leurs cibles par le publipostage ? Très peu… Vous avez donc tout intérêt à utiliser ce bon vieux canal de temps à autres. En ayant peu de concurrence, vous vous garantissez un très bon “taux d’ouverture” de votre courrier auprès de vos cibles, et donc un meilleur ROI !

 

Presse : séduire les journalistes pour booster sa notoriété

A l’ère des influenceurs, les journalistes semblent perdre leur position de leaders d’opinion. Pourtant, sur le secteur IT, les médias spécialisés demeurent, pour les décideurs, les moyens favoris pour sourcer de nouvelles solutions à acquérir pour leur organisation. Sur le B2B, l’atteinte des objectifs marketing est conditionnée par :

  • la pertinence du message vis-à-vis du récepteur (la cible se sent-elle concernée par l’offre que je lui propose ?)
  • la force de persuasion de l’émetteur (la personne qui m’envoie cette offre est-elle digne de confiance ? Est-elle qualifiée pour me parler de cette solution ?)

Le journaliste IT réunit ces deux aspects : le média (journal, magazine, blog…) est perçu comme pertinent par la cible, puisque cette dernière le consulte. Par ailleurs, le journaliste, par essence neutre et incorruptible vis-à-vis de sa fonction, est digne de confiance. Bref ! Les RP fonctionnent encore plutôt bien dans l’IT B2B, et c’est une bonne nouvelle dont vous auriez tort de ne pas profiter.

 

Salons : à la rencontre de vos cibles

it marketing evenementiel salons Les foires et salons, paraît-il, n’ont plus le vent en poupe. Quand on se penche sur les affluences du dernier salon Viva Technology, qui s’est déroulé à Paris entre le 16 et 18 mai 2019, nous aurions tendance à penser l’inverse. En effet, ce sont près de 124 000 visiteurs qui ont franchi la porte de Versailles pour découvrir les dernières innovations des startups et autres entreprises du digital.

Réserver un stand sur un salon représente un investissement conséquent. Cependant, avec une bonne préparation en amont, une promesse claire, un stand bien placé avec des supports percutants, et un bon suivi commercial post-salon, vous pouvez obtenir des résultats tout à fait exceptionnels. Il s’agit de bien sélectionner les salons auxquels vous souhaitez participer.

Lorsqu’un salon vous intéresse, renseignez-vous auprès de votre réseau pour savoir si des personnes ont déjà assisté aux précédentes éditions de l’évènement. Le salon idéal est celui qui dispose d’un bon taux de pénétration de vos cibles sur l’ensemble des visiteurs. Par ailleurs, préparez des opérations de communication en amont, pendant l’évènement, et après l’événement. Et si vous ne savez pas par où commencer dans la préparation de votre salon, n’hésitez pas à vous faire accompagner !

En étant de plus en plus souvent négligés, les supports traditionnels de marketing direct représentent aujourd’hui des opportunités pour faire la différence auprès de vos cibles. À vous d’exploiter au mieux ces supports.


Emilie Le Douaron

Par Emilie Le Douaron, le 17 mai 2019

Share This